Fièvre Du Jeu

Vous êtes ici >> Accueil/Ludotheque//Kingdom Builder
Sélectionnez ci-dessous un caractère afin d'afficher les jeux correspondants :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Toutes catégories

Kingdom Builder

19/11/2011 - Lu 206 fois

Note moyenne : 0.0/10 (0 notes)

Autre(s) nom(s) :             
              
AUTEUR(S)       : Donald X. Vaccarino           
EDITEUR           : Queen Games      
ILLUSTRATEUR  : Oliver Schlemmer        
THEME(S)         : Colonisation   Construction   Médiéval      
MECANISME(S) : Placement   Objectif  
Pour  2 à 4  joueurs à partir de 8 ansDurée : 45  minutesFormat H×L×p : 295 x 295 x 82  mm
Année de parution :  2011Présence de texte :  en françaisDisponibilité : 

Descriptif


On ne peut pas le nier, nous avons affaire à un jeu très typé allemand, n’attendez donc pas de Kingdom Builder qu’il vous transporte dans la peau d’un chevalier, ici le thème est complètement artificiel. Comme tous les jeux édités par Queen Games, le matériel est de grande qualité. Du carton bien épais pour les tuiles, les cartes agréables au toucher, des jolis pions en bois. Mais comme tout jeu Queen Games, Kingdom Builder est multi-langues... et ce n’est malheureusement jamais une réussite, c’est mal écrit, parfois incompréhensible, sans parler des cartes qui sont certes en plusieurs langues mais rédigées dans un véritable petit charabia.

Bref, malgré tout ça, et aussi parce qu’on a affaire à un jeu d’une extrême simplicité, on arrive à s’en sortir et à lancer une partie rapidement. Ouf !

 

But du jeu – Déroulement d’une partie


Dans ce jeu les joueurs doivent construire leurs cités sur le plateau de jeu et tenter de remplir 3 objectifs visibles de tous qui rapporteront de l’or. Le joueur ayant le plus d’or en fin de partie l’emporte. La zone de jeu est composée de 4 plateaux avec des cases hexagonales de terrain (champ, forêt, canyon, désert et fleur). Kingdom Builder propose 8 plateaux et c’est pour chaque partie uniquement 4 plateaux qui seront utilisés. En outre, sur les 10 cartes Objectif, seulement 3 seront utilisées par partie. Cela offre énormément de combinaisons de jeu. Et le simple fait de proposer autant « d’options » fait que chaque partie est totalement renouvelée, chaque partie est différente et on devra donc à chaque partie s’adapter à une nouvelle configuration. C'est là tout l'intérêt du jeu.

Chaque joueur reçoit 40 pions Colonie et 1 marqueur d'or, ainsi qu'une carte Terrain qu'il garde secrètement dans ses mains. A chaque tour, un joueur doit poser 3 colonies sur le plateau de jeu en suivant des règles de pose simples (si possible sur des cases adjacentes à des colonies qui lui appartiennent). La nature du terrain sur lequel il doit poser ses colonies est indiqué par la carte Terrain qu’il a en main, il devra donc faire avec … Heureusement, il aura la possibilité de jouer des actions spéciales grâce aux plaquettes qui permettent de réaliser des actions supplémentaires et qui débloquent vraiment la situation pour celui qui sait faire preuve d’adaptation. En fonction des cartes Objectif, les stratégies à adopter seront différentes, et en fonction des parties certaines plaquettes spéciales seront plus utiles que d’autres. Par exemple, il sera intéressant de pouvoir atteindre les 4 différents plateaux de jeu avec la Grange ou le Port si les cartes Objectif Lord ou Paysan sont piochées en début de partie. Dans Kingdom Builder, on n’est jamais bloqué, même si parfois les joueurs peuvent se gêner (à 4 joueurs surtout). Ce n’est pas sans rappeler l’excellent Hazienda de Wolfgang Kramer sur ce point. Dès qu'un joueur a posé ses 40 colonies, la partie s'achève et on procède au décompte.

 

Verdict


Pour certains, le jeu paraîtra peut être léger, mais comme évoqué plus haut, le potentiel stratégique de chaque configuration des plateaux et des cartes Objectif est énorme. Une partie dépend intégralement des plateaux de jeu mis en place et des 3 cartes Objectif. Le tirage des cartes est aléatoire (on a une seule carte en main) mais les solutions de jeu suffisamment nombreuses pour toujours avoir un bon coup à jouer. On apprécie également la durée de partie (environ 45 minutes) et la simplicité des règles. Ce jeu est en outre particulièrement jouable aussi bien à 2, à 3 qu’à 4 joueurs. S’il s’adresse avant tout à la famille, un « bon » joueur se doit de le tester car sinon il risque de passer à côté d’un bon jeu.

 

Auteur : admin infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Autre version : Il n'y a pas de résultat

Il n'y a pas d'extension de ce jeu dans notre ludothèque

Les Commentaires

Aucun commentaire
Jeu précédent : CastelliJeu suivant : Pix
www.000webhost.com