Fièvre Du Jeu

Vous êtes ici >> Accueil/Ludotheque//Rapa Nui
Sélectionnez ci-dessous un caractère afin d'afficher les jeux correspondants :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Toutes catégories

Rapa Nui

09/01/2012 - Lu 169 fois

Note moyenne : 0.0/10 (0 notes)

Autre(s) nom(s) :             
              
AUTEUR(S)       : Klaus-Jürgen Wrede           
EDITEUR           : Kosmos      
ILLUSTRATEUR  : Katja Miller        
THEME(S)         : Moai   Ile de Paques        
MECANISME(S) :      
Pour  2 à 4  joueurs à partir de 10 ansDurée : 45  minutesFormat H×L×p : 200 x 200 x 48  mm
Année de parution :  2011Présence de texte :  vo sans difficultéDisponibilité : 

Le terme Rapa Nui s’applique à la fois à l’Ile de Pâques, à la langue parlée par ses autochtones et à ses habitants eux-mêmes. L’île de Pâques, en plein cœur de l’océan, est l'une des terres les plus isolées au monde. Paradoxalement, l’île de Pâques est un des sites les plus connus au monde et présente encore à ce jour de nombreux mystères à lever …

Que s’est t’il passé sur cette île fascinante ? A quoi servaient réellement ces mystérieuses statues gigantesques tournées vers l’intérieur, dos à la mer ? Pourquoi ces moais - pour la plupart encore à l’état « naissant » - ont-ils été érigés ? Culte des ancêtres ? Protection ou offrande divine ? Extraterrestres ? (!!)

Et pourquoi les Rapa Nui ont t’ils érigé ceux-ci à un rythme effréné pour ensuite totalement abandonner leur ouvrage ? Et comment procédaient-ils pour les déplacer ? On recense certains moais pesant presque 80 tonnes !

Mais plus encore que l’aspect purement culturel, ce qui intrigue le plus sur l’île de Pâques c’est ce que certains appelle l’effondrement d’une civilisation. En effet, ce qui frappe sur l’île, c’est l’absence d’arbres. La « simple » pénurie de bois aurait fait chuter un système social qui fonctionnait, provoquant famines et difficultés sociales … Alors, comment est ce arrivé, et surtout, l’histoire ne se répète t’elle pas ?!!

L’action du jeu de Klaus-Jürgen Wrede se déroule sur l’île de Pâques. Tout va encore très bien sur l’île et chaque joueur joue le rôle d’un chef tribal. À chaque tour, les joueurs acquièrent de nouveaux habitants dans leur village (Bûcherons, Prêtres ou Chasseurs-Cueilleurs) ou construisent une Statue de pierre (appelée Moai). À la fin de chaque tour, les joueurs marquent des points pour un type de carte Rapa-Nui. De cette façon, les joueurs obtiendront du Bois, des points de Gloire ou des cartes Sacrifice durant la partie.

Le gagnant de la partie est le joueur qui aura collecté le plus de points de Gloire grâce aux Moai, aux Prêtres et les cartes Sacrifice. Pendant la partie, les joueurs vont influencer la valeur des différentes cartes Sacrifice chaque fois que les tours Sacrifice auront lieu.

Descriptif

 


 

Rapa nui se joue de 2 à 4 joueurs et à l’aide de cartes Rapa Nui (Moai, Prêtre, Bucheron et chasseur/cueilleur), de cartes Sacrifice, de quelques tuiles (points de Gloire, Bois) et d’un autel de sacrifices. Le tout de bonne qualité tient dans une boite format classique des jeux pour 2 joueurs chez Kosmos. Il n’y a pas de texte sur les cartes, seules les cartes Aide de jeu en contiennent, et au vu de la simplicité des règles du jeu, on peut facilement se passer de celles-ci.

Si les cartes Rapa Nui sont plutôt jolies, un petit regret pour les cartes Sacrifice qui elles ne le sont pas vraiment.

 

But du jeu – Déroulement d’une partie

 


 

Dans Rapa Nui, chaque joueur s’appliquera à satisfaire les dieux afin de collecter le plus de points de Gloire. Pendant la partie, les joueurs vont devoir faire des sacrifices pour influencer la valeur des cartes Sacrifice (qui portent bien leur nom).

En début de partie, chaque joueur reçoit 1 bucheron et 3 chasseurs-cueilleur. Les joueurs placent alors leur carte Bûcheron dans leur zone de jeu. Le premier joueur reçoit 2 Bois, le second 3 bois, etc …

On constitue 4 colonnes de 4 cartes Rapa Nui, se chevauchant de manière à pouvoir voir quelles cartes figurent dans les différentes colonnes. On place également les cartes Sacrifice en 4 piles selon leur catégorie (Poisson, Patate douce, Blé et Mûrier à papier, ou Mûrier). On dispose d’une réserve de bois, des points de Gloire et de l’autel des sacrifices que l’on place au milieu de la table.

A son tour de jeu, un joueur dispose de 3 actions possibles :

  1. Prendre une carte Sacrifice
  2. Jouer une ou plusieurs cartes de sa main
  3. Compléter les cartes dans l’aire de jeu

1. La première action, facultative, consiste à acheter une carte Sacrifice. Le prix de base d’une de ces cartes est de 5 bois, ce qui constitue au début du jeu un prix assez élevé. Mais pour chaque carte cueilleur ou chasseur correspondant à la ressource que le joueur aura devant lui, le cout de la carte Sacrifice sera diminué de 1 bois. Par exemple, avec 2 cartes Pêcheur / Poisson devant soi, une carte Sacrifice poisson coutera 3 bois au lieu de 5.

Ca c’est la première bonne idée du jeu, et l’on devra toujours garder à l’esprit qu’il est peut être préférable d’avoir une zone de jeu personnelle équilibrée …

2. La seconde action, obligatoire, permet de poser une ou plusieurs cartes dans sa zone de jeu, afin justement de pouvoir acheter les cartes Sacrifice moins cher lorsqu’on joue l’action 1. La pose d’une carte Chasseur - cueilleur est gratuite, en poser 2 coute 1 bois et en poser 3 coute 2 bois. Nous verrons l’intérêt d’en poser plusieurs en une seule fois lors de l’action 3… Les cartes Bûcheron, Prêtre et Moai jouent elles un rôle lors de l’action 3.

Seule la carte Moai joue un rôle immédiat lors de l’action 2, puisqu’elle déclenche une phase de sacrifice. On en reparle bientôt. Sachez que si la pose des bucherons et des prêtres est gratuite, la pose d’un Moai coute 7 bois ! C’est cher, le Moai !

3. La troisième action consiste pour le joueur à compléter sa main, c’est-à-dire qu’il doit toujours avoir 3 cartes en main. Pour ce faire, il prend autant de cartes que le nombre de cartes jouées sur la zone de jeu constituée des 4 colonnes. A la fin du tour du joueur, tous les joueurs peuvent marquer des points : la dernière carte révélée par le joueur attribue des points en fonction de sa catégorie.

Chaque joueur reçoit par exemple 1 bois par bûcheron présent dans sa zone de jeu, et le joueur majoritaire reçoit même 1 petit bonus d’une unité. Pour chaque prêtre, on reçoit 1 point de gloire, alors qu’avec un Moai, on reçoit soit 1 point de gloire soit 1 bois au choix. Eventuellement pour ces 2 dernières cartes on reçoit en plus 1 bonus supplémentaire comme pour le bucheron. En jouant bien, et c’est ce qui fait tout l’intérêt de ce mécanisme, vous pouvez n’attribuer des points de gloire ou du bois ou etc … qu’à vous-même… redoutable !

Par contre, les chasseurs cueilleurs ne permettent de recevoir qu’une carte Sacrifice. Donc ici pas de majorité qui entre en ligne de compte. Pas de bonus. Alors pourquoi poser plusieurs cartes et payer des bois pour cela ? Et bien pour pouvoir choisir sa carte Sacrifice, tout simplement. Rappelez vous que les cartes Sacrifice peuvent couter jusqu’à 5 bois ! Et elles rapportent des points de gloire en fin de partie …

  • Le sacrifice, points de gloire et fin de partie

Lors de l’achat d’un Moai par un joueur, les joueurs procèdent à un rituel sacrificiel lors de l’action 2 :

Chaque joueur défausse s’il le peut une carte Sacrifice face visible sur l’autel des sacrifices, à l’exception du joueur actif qui - en dernier - place une carte face visible de la pioche et se défausse d’une carte de sa main, mais cette fois face cachée. Il y a donc plusieurs avantages à acquérir une carte Moai, en plus du bénéfice de la carte elle-même : choix de la carte sacrifiée de la pioche, connaissance de la carte posée face cachée et le fait d’être dernier à sacrifier et donc de connaitre les sacrifices adverses…

Lors d’une partie, on collectera un peu de points de gloire avec les prêtres par exemple, mais ce qui déterminera la victoire (ou la défaite) c’est surtout les cartes Sacrifice. En effet en fin de partie, on gagne par carte Moai 4 points, par tranche de 5 bois 1 point mais par carte Sacrifice en main de 0 à 3 points : le type de cartes le plus sacrifié rapporte 3 points par cartes, le second type 2 points, etc …

Le contrôle des cartes Sacrifice est difficile, et il n’est pas rare d’avoir des surprises en fin de partie sur le nombre de cartes d’une catégorie réellement sacrifiée. Et à trop sacrifier de cartes d’une catégorie, il est fréquent de ne plus en avoir beaucoup en main en fin de partie. Gênant si ce sont les cartes valant 3 points. A méditer donc …

 

Verdict


 

Rapa Nui présente plusieurs mécanismes intéressants, qui induisent énormément de tension en cours de partie. La prise des cartes est une phase intéressante, et l’on peut soit prendre une carte parce qu’elle permettra à notre zone de jeu d’être améliorée, soit prendre une carte parce qu’elle révélera une carte qui produira alors ce dont on a besoin. L’idéal est même de pouvoir cumuler les 2 …

Il y a beaucoup de choses que l’on aimerait pouvoir faire dans Rapa Nui, comme bénéficier de bonus sans avantager les autres joueurs, collecter tous les types de cartes Sacrifice pour « équilibrer » ses chances lors du décompte final, mais comme déjà évoqué, à trop vouloir sacrifier une catégorie on risque finalement de marquer peu de points. Il faudra résoudre de nombreux dilemmes, surveiller les autres joueurs, etc …

On soulignera le réel avantage à construire un Moai car malgré son cout, il rapporte au final 4 points sans compter qu’il permet plus de contrôle sur le décompte final. Cela renforce également l’idée que dans le jeu autant utiliser au maximum le bois collecté, car si l’on reçoit 1 point pour 5 bois, il est bien plus rentable d’investir avec : 5 bois pour une carte Sacrifice, qui peut elle rapporter jusqu’à 3 points, 7 bois pour une carte Moai, soit 4 points, etc …

Rapa Nui est un bon jeu idéal autant à 2 qu’à 4 joueurs. Simplicité, fluidité, tension, voilà les atouts de ce jeu que je sortirai toujours avec un réel plaisir. Maintenant, à vous de le tester !

 

Auteur : admin infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Autre version : Il n'y a pas de résultat

Il n'y a pas d'extension de ce jeu dans notre ludothèque

Les Commentaires

Aucun commentaire
Jeu précédent : Kingdom Builder NomadsJeu suivant : Magnum Sal
www.000webhost.com