Fièvre Du Jeu

Vous êtes ici >> Accueil/Ludotheque//Die Tore Der Welt Das Kartenspiel
Sélectionnez ci-dessous un caractère afin d'afficher les jeux correspondants :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Toutes catégories

Die Tore Der Welt Das Kartenspiel

23/01/2012 - Lu 173 fois

Note moyenne : 0.0/10 (0 notes)

Autre(s) nom(s) :             
              
AUTEUR(S)       : Walter Schranz           
EDITEUR           : Kosmos      
ILLUSTRATEUR  : Michael Menzel        
THEME(S)         : Médieval   Adaptation de roman        
MECANISME(S) : Cartes   Combinaison  
Pour  2 à 4  joueurs à partir de 10 ansDurée : 45  minutesFormat H×L×p : 123 x 97 x 22  mm
Année de parution :  2012Présence de texte :  pour germanophoneDisponibilité : 

Version cartes du jeu Die Tore Der Welt (Un monde sans fin)

Descriptif


Après le succès de la version plateau de Die Tore Der Welt, Kosmos nous propose la version cartes de ce jeu. C’est donc une boite de jeu au format classique d’un jeu de cartes Kosmos, avec 90 cartes d’excellente qualité – de fabrication allemande – illustrées par Michael Menzel. C’est dans l’esprit des autres jeux de la série des Ken Follett de Kosmos, avec de superbes illustrations, des icones et symboles explicites. Pour les règles comme pour les cartes, c’est en allemand, avec suffisamment de texte pour ne pas s’en sortir si l’on ne maitrise pas la langue. Cela dit, la règle est claire et n’appelle pas de question.

 

Déroulement d’une partie


2 à 4 joueurs tentent en deux phases d'obtenir autant de points de victoire que possible. Pour cela ils ont besoin de recueillir des ressources qui pourront être converties en points de victoire.

En début de partie, on place 4 cartes Faveur (Tissu, Savoir, Piété et Matériau) sur la zone de jeu. Les joueurs disposent de 5 cartes Action en main. Le joueur actif va piocher une carte Evénement qui déterminera les revenus des joueurs. En effet, cette carte est disposée de façon à ce que chaque angle de la carte désigne un joueur (cf image)

Chacun son tour, les joueurs vont recevoir des revenus ou jouer une action avec une des 5 cartes en main. Ces cartes sont en 2 parties, avec la partie supérieure qui décrit l’action, la partie inférieure qui décrit le revenu. Ces cartes doivent être jouées pour obtenir des revenus comme pour utiliser l’action.

Par exemple, si un angle de la carte Evénement désigne un joueur avec un Tissu, le joueur peut gagner du tissu ce tour, ou jouer une action d’une carte. En fonction des cartes, on peut gagner de 0 à 3 ressources d’un type (Tissu, Savoir, Piété et Matériau). Comme les joueurs ont 5 cartes seulement en main et qu’une fois jouée, une carte ne pourra pas être utilisée à nouveau avant d’avoir joué les 5 cartes ou l’action « récupérer des cartes », il faut bien garder en tête que certains choix pourront s’avérer bon un tour mais être mauvais plus tard …

Par exemple, jouer une carte « récupérer des cartes » en premier pour gagner 3 tissus vous obligera à jouer vos 4 autres cartes avant de récupérer votre main. Dans la même idée, jouer la carte pour son action privera le joueur de revenu …

Le principe du placement des cartes Evénements est le même que celui du jeu de plateau, et fonctionne donc parfaitement. L’objectif sera bien là de profiter de la carte au maximum en ne favorisant pas trop ses adversaires. Comme pour le jeu plateau, le joueur actif bénéficie en plus d’une ressource supplémentaire (celle désignée par la flèche sur la carte Evénement).

Les cartes Evénement sont également de 2 types (brun et bleu). Les événements bruns sont joués immédiatement et ne sont pas permanents, les bleus sont permanents et sont joués après la phase de revenus ou d’action. Ce sont surtout ces cartes qui permettent de remporter des points de victoire. On échangera par exemple 2 Tissus et 2 Piétés pour 6 points de victoire. Il y en a toujours au plus 2 en jeu, si une troisième est piochée, la plus ancienne est défaussée.

Il y a 12 cartes Evénement pour la phase I et 12 pour la phase II. Les événements de phase II sont plus "rémunérateurs" que ceux de la phase I. Il n’y a qu’un seul événement «négatif » qui fait perdre des ressources, qui est obligatoire alors que les autres sont facultatifs. De plus, en fin de chaque phase il y a une phase d’impôts qui dépendent de la couleur de la dernière carte Evénement piochée. Ceci a son importance, car celui qui ne s’acquitte pas de ses impôts prend des pénalités et perd alors des points de victoire.

Il faudra vraiment en tenir compte durant la partie, car la victoire est déterminée par les points de victoire. Ces derniers proviennent des ressources et trop « convertir » de ressources en points de victoire peut être très risqué car l’impôt dû est seulement connu avec le tirage de la dernière carte Evénement.

 

Verdict


Même si le jeu plateau est plus riche et les parties plus intenses qu’une partie du jeu de cartes, notamment en l’absence des principes de construction et de la peste, le jeu de cartes est une bonne surprise. Les parties sont dans l’esprit de celles de son grand frère, donc intéressantes, rapides et fluides avec un soupçon de hasard (tirage des événements) et d’aléas (fichus impôts…). Pour résumer, si vous aimez bien les jeux aux parties tendues et que vous êtes sans le sou (fichus impôts…), pour moins de 10 euros ce jeu est pour vous !

 

 

 

 

 

Auteur : admin infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Autre version : Il n'y a pas de résultat

Il n'y a pas d'extension de ce jeu dans notre ludothèque

Les Commentaires

Aucun commentaire
Jeu précédent : Isla DoradaJeu suivant : Champions 2020
www.000webhost.com