Fièvre Du Jeu

Vous êtes ici >> Accueil/Ludotheque//Dschingis Khan
Sélectionnez ci-dessous un caractère afin d'afficher les jeux correspondants :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Toutes catégories

Dschingis Khan

18/10/2006 - Lu 1366 fois

Note moyenne : 7.0/10 (2 notes)

Autre(s) nom(s) : Dschingis Khan: Bewegung an der Großen Mauer            
              
AUTEUR(S)       : Léo Colovini           
EDITEUR           : Winning Moves      
ILLUSTRATEUR  :         
THEME(S)         : Muraille de Chine           
MECANISME(S) : Placement     
Pour  2 à 4  joueurs à partir de 10 ansDurée : 40  minutesFormat H×L×p :   mm
Année de parution :  2006Présence de texte :  absentDisponibilité : 

REGLES

En Asie Orientale, les joueurs sont répartis de part et d'autre de Mongolie et de Chine. Chaque pays est séparé par la grande muraille, et est ainsi protégé contre l'autre. Mais Dschingis Khan a unifié le pays mongol et tente à présent de conquérir la Chine. Dans cette confusion, les combattants et les habitants de chaque pays émigrent et cherchent un gîte plus sûr dans l'un des nombreux villages. Les cavaliers mongols veulent rester du côté mongol et les belligérants chinois de leur côté. Seuls les fermiers s'entendent avec les 2 parties.

En tant que chef expérimenté, les joueurs aident ces émigrés dispersés dans leur difficile cheminement. En cas de victoire des partis en guerre, la Muraille se déplace et les chefs se partagent vite ce qui sert leurs intérêts. Un village mongol peut très vite devenir chinois et vice- versa.Chaque joueur reçoit tous les jetons d'une même couleur et des murs. Avant chaque tour, chaque joueur décide s’il conserve ses jetons ou s'il modifie la Muraille pour matérialiser une région chinoise avec des villages mongols et vice versa. S'il n’utilise pas ses jetons, il déplace son chef vers des villages voisins et le pose sur un jeton face cachée. Si un village comporte déjà des jetons, le nouveau prend place en haut de la pile.

Le joueur qui a posé son chef sur cette pile contrôle le village, élément important pour le décompte des points. De plus, lui seul peut consulter les jetons de ce village et voir par exemple si le village doit éventuellement changer de côté de la Muraille. Les villages sont voisins lorsqu’ils se trouvent de chaque côté du mur et que le mur entre les deux est ouvert. Le chef peut alors passer de l'autre côté du mur par la porte ou grimper au dessus du mur

A la fin du tour, les pièces de mur utilisées sont retournées et sont fermées, c'est à dire que l'on ne peut plus ni y pénétrer ni l'escalader. Si un joueur souhaite construire un mur - pour en obtenir un meilleur accès pour ses chefs ou pour déplacer la grande muraille - il pose ses murs sur la ligne claire du plateau de jeu entre les tours. Les nouveaux murs doivent toujours être reliés à la grande muraille.

Si les murs se rejoignent en boucle, la plus petite partie doit être enlevée pour que la muraille soit de nouveau continue. Le jeton est intégré au camp mongol ou chinois.

A la fin de la partie, un décompte a lieu et chaque village qu’un joueur contrôle lui rapporte des points si ses armées sont bien réparties dans la bonne région. Sinon, le joueur aura un malus. Le joueur ayant le plus de points remporte la partie.

Auteur : admin infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Autre version : Il n'y a pas de résultat

Il n'y a pas d'extension de ce jeu dans notre ludothèque

Les Commentaires

Aucun commentaire
Jeu précédent : FijiJeu suivant : Cartagena 2 Das Piratennest
000webhost logo