Fièvre Du Jeu

Vous êtes ici >> Accueil/Ludotheque//Kingsburg
Sélectionnez ci-dessous un caractère afin d'afficher les jeux correspondants :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Toutes catégories

Kingsburg

08/11/2007 - Lu 845 fois

Note moyenne : 2.0/10 (1 note)

Autre(s) nom(s) :             
              
AUTEUR(S)       : Chiarvieso           
EDITEUR           : Edge      
ILLUSTRATEUR  :         
THEME(S)         : Médiéval           
MECANISME(S) : Combinaisons     
Pour    joueurs à partir de  ansDurée :   minutesFormat H×L×p :   mm
Année de parution :  Présence de texte :  Disponibilité : 

Jeu d'Andrea Chiarvieso et Luca Iennaco édité par Ubik en français (2007)

Kingsburg est un jeu de Luca Iennaco et d'Andrea Chiarvesio. Vous êtes gouverneur et Titrus, le roi de Kingsburg, vous demande d'administrer votre province. Vous devrez construire des bâtiments, renforcer les défenses, former votre armée pour défendre votre territoire des ennemis. Vous recevrez l'aide du roi ainsi que de ses conseillers, et après 5 ans, le roi récompensera le meilleur gouverneur.

Kingsburg est un jeu qui se joue de 2 à 5 joueurs. Produit en français par Ubik, le matériel est de bonne qualité, avec un plateau bien solide et joliment illustré. Il y a de nombreux cubes (or, bois, pierre), des pions en carton (qui ne se dépunchent pas toujours facilement, alors attention !), des cartes ennemis, des dés, vingt-et-un-pour-être-exact (!!), un plateau province pour chaque joueur, des marqueurs en bois et même un pion envoyé du roi qui n'est pas dans ma boite (l'occasion de tester le SAVde Ubik...je vous en reparle, promis).

Le livret de règles est très bien rédigé, avec des exemples illustrés, etc..., et se lit très bien. Avec Kingsburg, une lecture de la règle, et vous être prêt. Le tour de jeu est très simple, et rappelle Yspahan avec ses lancers de dés. Vous devrez partager vos dés pour recevoir l'aide des conseillers qui vous apportent or, bois, pierre ou soldat. Ces ressources vous permettront de construire des bâtiments qui vous donneront alors des bonus supplémentaires, comme par exemple des bonus au combat, ou des points de dés supplémentaires, ou même le pouvoir de relancer tous les dés si votre total est de moins de 7.

 

 

Vue du plateau individuel, c'est là que sont vos bâtiments.

Mais surtout, en construisant des bâtiments, les joueurs marquent des points. Dans ce jeu, il y a peu de moyens de marquer des points, et la construction des bâtiments est donc primordiale. D'une part pour ces précieux points, mais aussi parce que plus vous aurez de bâtiments puissants, plus vous bénéficierez de pouvoirs puissants et pourrez donc combattre plus facilement vos ennemis. Car perdre un combat peut vous couter cher, vos bâtiments peuvent être détruits, ou vous perdez des points, etc... et le roi n'aime pas ça.

Même lorsque les dés ne vous sont pas favorables- là je vous vois venir, hola, c'est avec des dés, donc pas pour moi - en répartissant intelligemment le résultat des vos dés, vous pourrez bénéficier de conseillers intéressants et gêner vos adversaires (un conseiller ne peut aider qu'un seul joueur) : c'est là tout le sel de Kingsburg.

 

Des dés, oh quelle horreur ... mais non, je blague !

Alors si vous aimez les jeux avec des illustrations soignées, des règles super simples,  une excellente jouabilité, une petite part de hasard et de stratégie, Kingsburg est fait pour vous.

Auteur : admin infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Autre version : Il n'y a pas de résultat

Il n'y a pas d'extension de ce jeu dans notre ludothèque

Les Commentaires

Aucun commentaire
Jeu précédent : KakerlakensalatJeu suivant : Utopia
000webhost logo