Fièvre Du Jeu

Vous êtes ici >> Accueil/Ludotheque//Islas Canarias
Sélectionnez ci-dessous un caractère afin d'afficher les jeux correspondants :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Toutes catégories

Islas Canarias

11/01/2009 - Lu 570 fois

Note moyenne : 9.0/10 (1 note)

Autre(s) nom(s) :             
              
AUTEUR(S)       : Léo Colovini           
EDITEUR           : Clementoni      
ILLUSTRATEUR  :         
THEME(S)         : Colonisation           
MECANISME(S) : Placement     
Pour    joueurs à partir de  ansDurée :   minutesFormat H×L×p :   mm
Année de parution :  Présence de texte :  Disponibilité : 

REGLES

Jeu de Léo Colovini édité par Clementoni. Sorti en 2009. Pour 2 à 5 joueurs.

Dans ce jeu, chaque joueur devra coloniser une île en y bâtissant des maisons, des palais et des cités. Chacun en début de partie reçoit une île avec des emplacements variables d'une île à l'autre. Chaque joueur reçoit 5 cartes de la pioche. Sur les cartes figurent 4 symboles, ainsi qu'une couleur de maison.

Par exemple, avec une telle carte, le joueur devra placer une maison rouge sur son île sur le premier emplacement libre parmi les 4 symboles, en privilégiant obligatoirement les symboles de gauche. Les symboles peuvent représenter des maisons d'une couleur précise ou des terrains.


 

 

 

 

 

Si aucun emplacement ne correspond aux priorités de la carte, le joueur peut placer sa carte n'importe où sur son île. Si l'on a pas assez de cartes en main, on peut en piocher 3 à la place d'en jouer une .

Ensuite, le joueur place une de ses cartes Colon qu'il a en main au centre de la table : les cartes ainsi mises par tous les joueurs à leur tour de jeu représentent les colons débarquant d'un Navire.

Une fois que chacun a joué, les cartes du Navire sont mélangées, et une carte est écartée pour le tour suivant. Maintenant, toutes les autres cartes restantes du Navire sont jouées comme les cartes précédentes, mais c'est  le joueur qui a la majorité des emplacements indiqués par le premier symbole qui va pouvoir placer la maison représentée sur la carte. Si personne n'a d'emplacement convenable, ou s'il y a égalité, on regarde la majorité pour le second symbole, etc ...

Les joueurs peuvent durant leur tour échanger 2 maisons contre un Palais, d'une part pour libérer de la place sur leur île et d'autre part parce qu'un Palais rapporte 3 points (une Maison rapportant 1 point). Le premier joueur qui obtient 3 points en cours de partie reçoit la carte Privilège de cette couleur. Ces cartes permettent par exemple de remporter les égalités entre joueurs ou de se protéger des Pirates. Les cartes Pirates obligent le joueur ayant la carte Privilège de la même couleur à retirer de son île une maison de son choix.



3 Maisons de la même couleur peuvent être échangées en une Cité, qui rapporte 5 points. A la fin de chaque tour, on procède à un décompte et lorsqu'un joueur atteint 19 points, c'est la fin de la partie. On compte qui a le plus de points, c'est le vainqueur.

Comme vous pouvez le constater, les règles sont relativement courtes et simples, et le jeu tourne bien, très bien même. On n'est jamais bloqué, c'est vrai qu'avec 5 cartes en main, et 4 priorités à chaque fois, on peut voir venir. Toutefois, ne vous attendez pas à tout pouvoir programmer. D'une part parce que l'on ne maitrise pas la pioche des cartes, d'autre part parce que vous ne savez pas quels colons arrivent du Navire. C'est du Colovini pur jus, avec juste ce qu'il faut de tactique, d'opportunisme et de hasard.

Les parties sont rapides, on arrive vite à 19 points, et il faudra bien contrôler la situation chez vos adversaires pour jouer à temps vos Pirates contre eux. A ce propos, Islas Canarias n'est pas un jeu méchant car les Pirates ne sont pas suffisamment nombreux pour cela. Je trouve même qu'un peu plus de cartes Pirate n'aurait fait qu'améliorer le jeu. Construire une cité n'est pas si difficile que ça, mais parfois vous serez obligé de construire un Palais pour précipiter la fin de partie. Quand vous avez 2 maisons, à vous de savoir si vous avez le temps pour bâtir un Palais - ce qui impose d'avoir une nouvelle maison - ou si avec vos 2 points il ne vaut pas mieux bâtir un Palais ce qui apporte 3 points et surtout libère des espaces. C'est souvent bienvenu car les îles sont petites et les choix deviennent plus restreints en fin de partie du fait des emplacements occupés ...


Islas Canarias est une agréable surprise, livré avec un matériel d'excellente qualité, dommage que les illustrations ne soient pas jolies (oh, quelle ignoble couverture !!). Si vous voulez investir dans un jeu léger, tactique, prenant et à moins de 20 euros, Islas Canarias est fait pour vous.

Auteur : admin infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Autre version : Il n'y a pas de résultat

Il n'y a pas d'extension de ce jeu dans notre ludothèque

Les Commentaires

Aucun commentaire
Jeu précédent : FincaJeu suivant : Fliegende Hollander (Le Hollandais volant)
www.000webhost.com