Fièvre Du Jeu

Vous êtes ici >> Accueil/Ludotheque//Leader 1
Sélectionnez ci-dessous un caractère afin d'afficher les jeux correspondants :

A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z | 0-9
Toutes catégories

Leader 1

17/01/2009 - Lu 964 fois

Note moyenne : 0.0/10 (0 notes)

Autre(s) nom(s) :             
              
AUTEUR(S)       : Alain Ollier    Christophe Leclercq        
EDITEUR           : Ghenos Games  Blackrock    
ILLUSTRATEUR  : Tony Rochon        
THEME(S)         : Cyclisme   Sport        
MECANISME(S) : Parcours   Simulation  
Pour  2 à 10  joueurs à partir de 12 ansDurée : 45  minutesFormat H×L×p :   mm
Année de parution :  2008Présence de texte :  en françaisDisponibilité : 

REGLES

 

Un jeu de cyclisme, où la stratégie remplit un rôle important. Le plateau de jeu est composé de tuiles hexagonales qui permettent plusieurs parcours.

Je ne pouvais pas passer à côté de ce jeu au thème qui m'est cher : le cyclisme. Ancien coureur, malgré tous les événements qui touchent ce sport, j'en suis toujours friand et je ne rate jamais une occasion de tester un jeu abordant ce thème. Mais je suis, vous vous en doutez, rudement difficile en la matière. D'autant qu'il faut bien l'admettre : les jeux de cyclisme bien qu'il y en ait de nombreux sont souvent décevants, voire pire. Quand il s'agissait pour moi de jouer à un jeu de vélo, je sortais bien volontiers Um Reifenbreite, mais désormais, avec Leader 1, le choix s'amplifie.

 

   

La boite de jeu

 

 et le matériel

Vous ne m'en voudrez pas, mais je ne peux m'empêcher en écrivant cet article, et en jouant à Leader 1, de faire des comparaisons avec son grand frère Um Reifenbreite sorti en 1991, et recompensé par le Spiel Des Jahres en 1992. Excusez du peu !

 

 

 Les figurines des coureurs

 
Première différence avec UR, et non des moindres, le plateau de Leader 1 est réalisé par des tuiles hexagonales que l'on assemble bout à bout pour faire la route, avec des plats, des faux plats (non présents dans UR, qui lui avait les fameux pavés !) des cols et des descentes. Il est donc possible de renouveler complètement les parties, de ne faire que des cols ou que du plat par exemple, ou ... comme vous voulez ! Dans UR il était possible de prendre le départ et l'arrivée à différents endroits, mais globalement, on tournait toujours ou presque sur la même piste. Dans L1, à nous la liberté.
 
     

 Pfff, ça monte

 

 et ça tourne !


Comme dans UR, il y a - on s'en doute - des coureurs, mais la bonne nouveauté c'est la gestion du peloton qui est très réaliste. En fait, un jeton représente le peloton et les coureurs ne sont utilisés sur la piste que lorsqu'ils sont hors du peloton, donc en échappée ou lorsqu'ils ont un coup de grisou... La gestion de l'effort est très bien rendue, et si l'on se sert des dés, c'est beaucoup moins aléatoire que dans UR.
Selon la spécialité des coureurs, vous pouvez avoir un sprinter, un rouleur ou un grimpeur, votre coureur bénéficie d'un nombre de déplacements standards et peut se déplacer de cases supplémentaires mais dans ce cas il tape dans ses réserves de glycogène ... et consomme de l'énergie. Attention au coup de pompe, c'est vite arrivé :)

 
 

 Le peloton et les échappés

   

Grâce à ce système, un grimpeur évolue plus facilement qu'un sprinter en montagne, et le jeu se veut donc réaliste. Un petit bémol pour le sprinter, celui ci ne bénéficie de son bonus que pour l'arrivée, ce qui fait que même face à un rouleur, sur le plat le sprinter a peu de chances de l'emporter ... ce qui est bien loin de la vérité de ce sport et c'est dommage pour le jeu. Pour ce type de coureur, il aurait peut être été intéressant de donner un bonus en descente. C'est bien connu, les sprinters sont des vrais casse-cou. A tester ...

 
Comme dans UR, et un peu à l'instar des jeux de circuits comme Avé Cesar pour ne citer que lui, on peut gêner, bloquer ou au contraire profiter de ses adversaires. Et comme dans UR, les coureurs peuvent profiter de l'aspiration du coureur qui le devance. Se faire rattraper par le peloton, ou s'en faire décrocher sont aussi des alternatives possibles.
 
 

Dans toute grande course qui se respecte, il y a également des événements qui font le spectacle et qui peuvent survenir : chute, coup de pompe en montagne, crevaison. Mais tandis que dans UR seuls les dés étaient maitres de votre destin, dans L1 on prend volontairement le virage en épingle au risque de chuter, ou on met trop de braquet au risque de rester collé au goudron ... Dans L1, chaque décision a une conséquence, et le hasard s'il est décisif n'est pas inévitable. Car contrairement à UR, L1 est un jeu où la tactique et la gestion de la course sont très déterminantes.

 

 A Essen, maquette de présentation de Leader 1

 

Auteur : admin infos sur l'auteur | contactez l'auteur | le site de l'auteur

Autre version : Il n'y a pas de résultat

Il n'y a pas d'extension de ce jeu dans notre ludothèque

Les Commentaires

Aucun commentaire
Jeu précédent : MunicipiumJeu suivant : Ghost Stories
000webhost logo